Accueil Nous | Nos objectifs | Églises | Documentation | Nous aider | Contact

Saydet Hamatoura - Grec Orthodoxe (Kousba - Qadicha / Bcharré)

 

Saydet Hamatoura (Notre-Dame de Hamatoura)

 

Le monastère de Saydet Hamatoura est un couvent grec orthodoxe situé dans la partie basse de la Qadicha au-dessus du village de Kousba, au milieu d’une paroi escarpée vertigineuse. On y accède par un sentier qui monte le long de cette paroi, à partir du fleuve Qadicha au creux de la célèbre vallée Sainte (sens du mot syriaque Qadicha).

Ce monastère, probablement antérieur au 16e siècle, est habité par une communauté monastique très active. A l’instar de tous les couvents et ermitages de la Qadicha, il est en grande partie aménagé dans la roche montagneuse, comprenant une série de grottes et de cellules reliées entre elles. On peut y voir encore un naqous, ou simandre, qui avant le clocher, était en usage chez les chrétiens d’Orient pour l’appel à la prière. Celui-ci rythme jusqu'à nous jour la vie des moines de Hamatoura.

Le monastère comprend une église dédiée à la Vierge, la Saydet (qui veut dire la Dame), où des fresques ont été découvertes par hasard à l’occasion d’un incendie. Celles-ci ont été dégagées et préservées, révélant entre autres, un fragment de Jugement Dernier, et une Vierge à l’Enfant.

Des chapelles de Saint Michel et de Saint Joseph proches du monastère conservent encore des fresques qu’il reste à dégager.

 

Pour en savoir plus :

    -    Levon NORDIGUIAN et Jean-Claude VOISIN, Châteaux et églises du Moyen Age au Liban, éd. Terre du Liban (1999, rééd. 2009)

    -    Mahmoud ZIBAWI, Images chrétiennes du Levant. Les décors peints des églises syro-libanaises au Moyen Age, CNRS éditions, Paris, 2009

    -    Nada HELOU, La fresque dans les anciennes églises du Liban, volume II (Région du Nord), éd. Aleph, 2008

    -    Levon NORDIGUIAN, La chapelle peinte de Saydet Hamatoura dans le Koura in Chronos, 1, 1998

 

© 2012 - AREFML - Tous droits réservés pour textes et photos - Contactez-nous